vendredi 20 décembre 2013

Que la Parole habite en vous

            Quatre semaines à attendre, à désirer, à espérer, à se préparer à accueillir celui qui vient. Quatre semaines à marcher à la lumière en se laissant modeler par la Parole, par les signes présents par lesquels Dieu exprime son amour pour tous les êtres humains. Nous entrons pour quelques jours, dans un temps où nous serons invités à permettre à la Parole d’habiter en nous. Comme Marie qui a accepté de porter l’enfant de la promesse, comme Joseph qui a consenti à devenir un partenaire dans le projet de Dieu. Ce petit enfant, Parole, Verbe de Dieu fait chair, veut que nous le laissions nous habiter.

            C’est une parole qui crée, qui transforme et qui est personnelle à chacun, chacune. Elle est celle qui nous pousse à devenir tout ce que nous pouvons être. Elle est celle par qui Dieu nous parle et nous appelle pour notre plus grand bien. Elle est une lumière sur notre route à la suite de Jésus Christ. C’est ce que nous fêtons durant ce temps de Noël. Toute la puissance d’amour de Dieu qui entre dans le monde pour ne plus en ressortir.

            Pour que la Parole habite en nous, il faut l’entendre. Et pour l’entendre, il faut arriver à faire silence en nous. Nous sommes tellement occupés et préoccupés par toutes sortes de choses, que nous arrivons difficilement à faire silence. Vous me direz peut-être que dans le temps de Noël c’est encore plus difficile ? C’est vrai. Mais est-ce impossible ? J’espère bien que non. Nous devons apprendre à écouter le souffle discret de la Parole dans nos vies. Un souffle aussi discret que celui d’un bébé qui dort paisiblement et pourtant bien vivant. Un souffle qui vient nous animer de l’intérieur comme un surcroit de vie. Laissons-nous habiter.

            La Parole nous rapproche de Dieu. Elle nous rend intimes avec Dieu. Elle nous travaille de telle sorte qu’elle nous transforme comme la mer qui crée des sculptures dans les rochers. Le verbe fait chair, Dieu qui s’incarne au cœur de l’humanité, c’est Dieu qui veut nous rencontrer encore et toujours. Il veut une relation intime avec nous et qui nous veut heureux. C’est ce que l’enfant de la crèche vient proclamer, en toute lumière, par sa naissance. L’incarnation de la Parole, c’est maintenant notre mission.

            Dans l’épître de Paul du dimanche de la Sainte Famille, ne retenez que ceci : « Puisque vous avez été choisis par Dieu, que vous êtres ses fidèles et ses bien-aimés, revêtez votre cœur de tendresse et de bonté, d’humilité, de douceur, de patience. Par-dessus tout cela, qu’il y ait de l’amour : c’est lui qui fait l’unité dans la perfection. »

            Je vous souhaite un Noël rempli d’amour et d’heureuses rencontres, avec des oasis de silence pour entendre le souffle de la Parole.

                                                                       Suzie Arsenault



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire