mardi 19 mars 2019

L'avenir de la paroisse Jean XXIII

(Deuxième partie du texte de Madame Hélène Robitaille, sur le projet pastoral 2018-2019, à la paroisse Jean XXIII)



Enjeu 2 : Réussir  à s'adapter à un environnement en constante mutation

Objectif : trouver l'équilibre entre les besoins et la réponse aux besoins.


Voici quelques pistes retenues par ce groupe de réflexion:
  • Mettre en place des actions qui supportent les valeurs prioritaires de la paroisse Jean XXIII : respect et accueil, engagement face à la communauté, une religion à la portée de tous, dynamisme, liturgies vivantes
  • Le bâtiment de la communauté Jean XXIII reflète bien ces valeurs pour une communauté à taille humaine
  • Maintenir ce que nous avons et atteindre de nouvelles personnes
  • La question persiste : qui fera le travail?
  • La formation des gens qui s'impliqueraient devra être prévue. Encore plus pour les activités pastorales qui touchent aux sacrements
  • Quelques exemples:
    • Messe ou ADACE qui viserait différents groupes (enfants, ado, communautés culturelles; faire un sondage auprès d'eux pour connaître leur intérêt et désir d'implication)
    • Activités extérieures (fête interculturelle, fête de la famille, épluchette de blé d'inde pour l'Action de grâce, la rentrée

 

Enjeu 3 : Réussir à susciter l'engagement des chrétiens dans la communauté Jean XXIII

Objectif : Faire prendre conscience aux baptisés de leurs responsabilités face à leur mission dans la communauté afin de susciter l'engagement

Aucune piste nouvelle ne fut identifiée pour cet enjeu, pour lequel nous avons déployé beaucoup d'efforts pour le recrutement, la formation et la reconnaissance des bénévoles.

Conclusion du groupe: Il faut travailler ensemble car il y a une forte concordance entre les actions pouvant être décidées dans un enjeu ou l'autre. Par exemple, nous ne pouvons pas annoncer une action aux gens de la paroisses sans que les conditions de sa réalisation soient convenues à l'interne.

Enjeu 4 : Réussir à maintenir et à assurer les ressource financières pour l'avenir de la pastorale de la communauté Jean XXIII

Objectif : Trouver des moyens diversifiés pour maintenir et assurer les ressources financières nécessaires à l'activité pastorale
  • Trouver des moyens pour aller chercher de la relève pour de nouveaux marguilliers ayant la paroisse et la pastorale à cœur
  • Expliquer la fonction et les tâches aux personnes, principalement au moment des élections
  • Valoriser la fonction et donner une idée plus précise du temps qu'un marguillier doit consacrer par semaine ou par mois
  • Annoncer au prône la tenue de la réunion mensuelle
  • Repenser le rôle et les responsabilités des marguilliers
  • Repenser le rôle des employés et des gestionnaires

À suivre ...  


 






 

mercredi 6 mars 2019

« Ensemble au nom de ton Fils… Nous écoutons ta Parole. »


 
 
 
En lien avec le processus synodal, l’équipe synodale diocésaine nous propose de vivre le temps du carême en continuant à faire des découvertes. Des propositions liturgiques ont été proposées aux paroisses. Le thème général pour le carême : Rassemblés au nom de ton Fils… et chaque dimanche, nous aurons un sous-thème différent.

 
 
Cette semaine, le sous-thème est : Nous écoutons ta Parole. Nous pourrions croire qu’écouter la parole de l’autre est facile. Nous écoutons beaucoup de personnes dans une journée. Mais les écoutons-nous toujours avec attention? Je me pose la question, même à moi! Il n’y a jamais eu autant de paroles en circulation de nos jours, sur toutes sortes de sujets. Mais il y a de plus en plus de gens qui ne se sentent pas écoutés. Des personnes qui ne trouvent aucune oreille amicale pour recevoir leurs paroles. Des paroles de peur, de tristesse, de colère qui ont besoin de s’exprimer, d’être partagées avec un être humain capable de les entendre vraiment.

 

Sommes-nous de ces personnes qui ne sont plus capables d’écouter la parole de l’autre et de deviner la soif qui l’habite? Sommes-nous si saturés par toutes les informations que nous glanons sur les réseaux sociaux, que les paroles n’arrivent plus à trouver une place pour se déposer, tout simplement?


Dans la deuxième lecture, il est dit : Tout près de toi est la Parole, elle est dans ta bouche et dans ton cœur. Quand nous écoutons vraiment la Parole, elle agit en nous. Elle nous donne le goût d’y revenir, de la partager. Elle fait grandir notre relation avec le Christ. Je dirais même qu’elle nous aide à avoir des relations avec les autres d’une façon plus fraternelle et avec bienveillance. Fréquenter la Parole nous transforme.


Le carême est un temps de conversion. Ce n’est pas un processus ou un effort de notre volonté. La conversion se fait pas à pas, parole après Parole et silence après silence. Il faut se rendre disponible dans cette traversée du désert avec le Christ. C’est la seule façon de bien l’écouter et de se laisser toucher au plus profond de notre cœur.
 
  Bonne route, bonne écoute!

                                                          Suzie Arsenault